radioastronomie

Votez pour notre projet : Science collaborative au collège Jean Moulin à Chaville

Cette année, la mairie de Chaville a lancé son premier budget participatif. 16 projets ont été retenus parmi l’ensemble des propositions et sont maintenant soumis au vote des chavillois (de plus de 16ans)

 

Courant février, le Club Chavillois d’Astronomie y a répondu en proposant la construction d’un « radiotélescope solaire" pour le collège Jean Moulin

 

Notre projet :

Le Club Chavillois d’Astronomie en collaboration avec le collège Jean Moulin propose la construction d’un « radiotélescope solaire" et son utilisation par les collégiens.

Ce programme s’inscrit dans un réseau de collecte international des informations concernant le Soleil. 

Les collégiens construisent leur antenne et le décodeur est fourni par le Stanford Solar Center. 

Un simple PC permet de collecter et d’analyser les données. Elles sont partagées par toutes les écoles participantes partout dans le monde.

Ce programme offre la possibilité aux jeunes chavilloises et chavillois de faire de la science et de contribuer à l’accumulation de connaissances scientifiques indispensables à la compréhension du Soleil. 

C’est aussi une excellente occasion d'enseigner les sciences, les mathématiques et les langues vivantes dans le cadre d’échanges avec d’autres collèges. 

Le club Chavillois d’Astronomie offrira son soutien à l’équipe enseignante et son aide à la réalisation de ce projet.

 

Soutenez notre projet !

N’oubliez pas d’aller voter sur le site de la mairie avant le 5 mai prochain

https://jeparticipe.ville-chaville.fr/projects/budget-participatif/collect/depot/proposals/science-collaborative-avec-le-college-jean-moulin

Bien à vous

Alain Ferreira et Marc Vidal-Alaiz

12/01/19 "La radio au service de l'astronome amateur"

Jean-Louis Rault, de la Commission Radioastronomie de la Société Astronomique de France (SAF), est venu nous parler des messages venus de l'espace ce samedi 12 janvier 2019. Après un bref historique de l'astronomie, dont le début remonte à plus de 32000 ans, nous avons pu parcourir avec lui les découvertes progressives des savants et experimentateurs dès la fin du XIXème siècle, puisqu'il a fallu attendre les bases théoriques de Maxwell, puis les exériences de Hertz sur ondes courtes en 1888.

On apprend également que les scientifiques et ingénieurs, dans leurs essais successifs, doivent lutter contre les bruits parasites, et que ce n'est qu'à partir de 1930, avec Jansky, Hey et  Wilkson, entre autres, que les premières écoutes réelles ont lieu. En effet, les ondes électromagnétiques résultant du rayonnement de la matière stellaire sont enfin traduites en signaux sonores que l'on peut désormais interpréter.

Les antennes deviennent plus puissantes, et on exploite mieux les longueurs d'ondes. La compréhension des phénomènes physiques (rayonnement, effet doppler, raies d'émission et d'absorption, ionisation, interaction entre les électrons et les champs magnétiques, etc), associée à des avancées technologiques

Lire la suite